Aller au menu
Aller au contenu

Cranberry / Canneberge - 越橘
Vaccinium vitis-idaea

Indication

Incontinence, cystite récurrente, vessie irritée, dégénérescence maculaire, diarrhée, cholestérol …

Description

Composition :
Gélule, 100% Vaccinium vitis-idaea fructus

Partie utilisée :
Baies

L’airelle rouge (aussi appelé Cranberry ou Canneberge) est une plante qui fait partie de la famille des myrtilles. Le buisson nain atteint entre 10 et 40 cm de haut et pousse de manière droite, compacte. Ses feuilles ovales, persistantes ont une coloration vert foncée brillante et une structure semblable au cuir. Les noms donnés à l’airelle rouge sont multiples : airelle bleue, airelle canneberge, airelle à baies noires. La grande airelle bleue, également nommée « cranberry » pousse dans les paysages marécageux au nord de l’Amérique et au Canada. Les cranberries sont considérablement plus grandes que les airelles rouges. Dans nos latitudes, l’airelle rouge pousse dans des forêts de conifères, sur des sols sablonneux, sur des sols glaiseux de sable et de pierres, des landes sèches de montagne et des sols marécageux acides jusqu’à environ 2300 mètres de hauteur. L’airelle rouge pervenche est sensible au gel et meurt sous -22°C. Mais sous la neige, elle survit à des températures plus basses. Les feuilles en forme de cloche pendent en grappes au bout des tiges. De fin août à début septembre, elles viennent lentement à maturité, ce sont d’abord des baies blanches puis plus tard des baies rouges sang. Les baies d’un rouge vif crues ont un goût très acide et astringent. Elles gèlent très facilement en raison de leur forte teneur en pectine et elles sont très bien adaptées à la fabrication de compotes et de marmelades qui sont servies avec du gibier en automne. Pour 100 g, les fruits contiennent 72 mg de potassium, 14 mg de calcium, 6 mg de magnésium et 12 mg de vitamine C, vitamine A, vitamine B1, B2, B3 et beta-carotine ainsi que les substances actives suivantes : anthocyanosides, arbutine, alcools aliphatiques et aldéhydes, des flavonoïdes tels que la quercetine, le tripertène ainsi que des acides organiques tels que les acides benzoïques et syringiques. Les anthocyanes améliorent également la conduite de nuit car ils sont eux-mêmes un élément du pourpre rétinien. Leur teneur en produits tannants tels que les tanins et les anthocyanosides protège contre les infections rénales et urinaires car il se peut qu’ils empêchent des bactéries de se loger dans les muqueuses. Les anthocyanosides sont des hydrocarbures aromatiques qui ont un effet antioxydant. Le taux de cholestérol est également influencé de manière positive et les rhumatismes sont atténués. La recherche actuelle étudie ces faits. Depuis longtemps, les fruits sont réputés pour être très sains et la prise régulière d’airelles rouges prévient les infections des voies urinaires. Cela est surtout important parce que de plus en plus de bactéries résistent aux antibiotiques. Cela a fait l’objet d’un rapport des chercheurs de l’université Rutgers, de l’université du Michigan ainsi que de l’université d’Etat du New Jersey dans l’actuelle édition en ligne du magazine médical JAMA. Dans un communiqué de l’université Rutgers, les chercheurs mettent l’accent sur le fait que le jus d’airelles rouges doit être considéré comme une mesure préventive. On peut consommer des airelles rouges de manière préventive sous forme de jus, de marmelade ou de compote (une cuillère à thé toutes les 3 heures) ou sous forme de gélule, ce qui est important c’est que la prise soit répartie de manière régulière sur la journée. Ce sont surtout les femmes enceintes qui peuvent facilement souffrir d’infections des voies urinaires qui peuvent faire confiance aux airelles rouges ! Les baies stimulent l’évacuation des bactéries problématiques de la vessie dans les urines. Cet effet a lieu environ deux heures après la prise et dure jusqu’à dix heures. Cela est également confirmé par des études finnoises. Etant donné qu’il n’y a pas d’effets secondaires, ce mode de prévention naturel est également particulièrement adapté aux enfants. Le jus d’airelles rouges et de cranberry s’est avéré protéger des inflammations des muqueuses des voies urinaires et de la bouche (gencives). Grâce au blocage des bactéries mentionné, les irritations de la vessie, l’incontinence urinaire, les dommages de la muqueuse et les infections chroniques s’améliorent. Les bactéries sont mieux et plus rapidement éliminées de la vessie. Par la suite, des études ont prouvé que le cranberry réduit l’adhérence des coli-bactéries à la paroi cellulaire des voies urinaires. Ce sont précisément ces germes provenant du propre intestin qui provoquent près de 80 % des infections des voies urinaires. Les composants de l’airelle rouge responsable de cet effet sont nommés proanthocyanes. Ce sont des substances qui sont étroitement liées aux colorants naturels rouges et bleus. Ces substances désactivent les petits poils se trouvant sur la paroi des bactéries qui servent à l’adhérence et empêchent la prolifération des bactéries. Les germes ne sont pas tués comme dans le cas d’un antibiotique mais inactivés de telle manière que le mécanisme de protection de l’évacuation hors de la vessie prenne le dessus. Etant donné que les bactéries ne sont pas « mortellement » menacées par les composants de l’airelle rouge, elles ne forment pas de mutations qui entraînent les résistances que l’on craint lors du traitement répété avec des antibiotiques. La flore intestinale est préservée, ce qui évite les diarrhées et la prolifération de champignons. Aux Etats-Unis, l’Institut National de la Santé a autorisé le soutien financier de recherches supplémentaires concernant le rôle des airelles rouges pour la prévention d’infections urinaires et de complément aux antibiotiques habituels lors du traitement d’infections. Entre 1992 et 1998, les subventions financières pour la recherche portant sur les résistances antimicrobiennes ont augmenté de 75 %. Cela reflète l’inquiétude mondiale due à l’augmentation dramatique des bactéries résistantes. En plus des caractéristiques anti-inflammatoires et de stimulant pour la circulation sanguine, on a par le passé également rapporté que les myrtilles amélioraient la vue à la tombée du jour.

Posologie

3-6 gélules par jour avant ou pendant les repas
230mg/gélule

Imprimer