Aller au menu
Aller au contenu

Q10 - Ubiquinone
Ubichinon Q10

Indication

Excès de nicotine, excès d‘alcool, stress, usage de statine, maladies dégénératives, hypertension artérielle, radicaux libres, système immunitaire, prostate, troubles cardiaques, fibromyalgie ...

Description

Composition :
100mg coenzyme Q10 + lécithine de soja

L’ubiquinone ou coenzyme Q10 est un dérivé de quinone et structurellement analogue aux vitamines K et E. Les ubiquinones ont été décrits sur une échelle de 1 à 10 après avoir fait le décompte des unités d’isoprène ou des atomes de carbone. Dans la levure Saccharomyces cerevisiæ on trouve, par exemple, le Q-6. Dans la plupart des mammifères et des humains c’est le Q-10 qui domine. Cela a été découvert en 1957 par Fred Crane et isolé à partir d’un cœur de bœuf. Karl Folkers en a élucidé la structure chimique et Peter D. Mitchell a reçu le prix Nobel pour avoir démontré le rôle du coenzyme Q10 dans la chaîne de respiration cellulaire.

L’ubiquinone peut agir comme anti oxydant lors de dommages oxydatifs qui peuvent être la cause de nombreuses maladies dégénératives comme le cancer, l’arthrose, le rhumatisme pour n’en citer que quelques-unes. D’autres facteurs demandent un besoin élevé de Q10 : le stress, les efforts physiques, la nicotine, la consommation excessive d’alcool et diverses autres pathologies.

La statine, que l’on trouve dans les médicaments pour faire baisser le cholestérol, freine la production de Q10 dans notre corps. Dans nos cellules, 95% de l’énergie tirée de l’alimentation est transformable pour notre propre énergie grâce à lui. Cela nous montre l’utilité capitale du Q10 pour notre corps et nos cellules. Par la nourriture, nous en recevons de 3 à 10 mg par jour et la majeure partie des scientifiques recommandent de prendre 30 à 200 mg par jour de Q10 en complément alimentaire.

Avec l’âge, le besoin en Q10 augmente et sa production diminue. Il est donc essentiel d’équilibrer cet apport en prenant des compléments. Les organes qui ont un grand besoin d’énergie comme le cœur, les poumons ou le foie sont particulièrement voraces de ce coenzyme car leur besoin en est accru. On trouve beaucoup de Q10 dans la viande, les poissons gras, les légumineuses, les noix, les huiles végétales, le sésame, les graines de tournesol, et dans les légumes comme le chou de Bruxelles, les épinards et le brocoli. La cuisson de ces aliments peut malheureusement le détruire en partie. C’est pour cette raison qu’il pourrait y avoir un apport insuffisant en Q10.

Les enzymes jouent un rôle essentiel dans la biocatalyse de tout le corps. Nous avons besoin des oligo éléments et des coenzymes comme le Q10 afin de favoriser un développement optimum de notre santé. Ce dernier est produit par notre alimentation et lors de la fermentation du levain et de certaines bactéries. Lors d’une double étude à l’aveugle, il a été démontré que la prise de 900 mg de Q10 est sûre et bien tolérée et ne provoque aucun effet indésirable.

Les rapports d’expériences suivantes m’ont été présentés : 100 mg de Q10 le matin avant le petit-déjeuner (avec une prise simultanée de 900 mg de Magnésium) permet de normaliser l’hypertension artérielle, les cheveux gris diminuent, les personnes retrouvent de la vitalité, redeviennent courageuses face à la vie, ont moins de refroidissements et les douleurs musculaires disparaissent. En prise simultanée avec la levure de riz rouge, le cholestérol retrouve rapidement des valeurs normales, le diabète s’améliore et durant une chimiothérapie on ressent moins d’effets secondaires.

Contre-indications: aucune

Posologie

1-2 capsules par jour, pendant les repas, avec beaucoup d’eau.

Imprimer