Aller au menu
Aller au contenu

STEVIA
Stevia rebaudiana (Bert.)

Indication

Diabète, troubles ciculatoires, exès pondéral, candida albicans, mycoses, troubles de l’estomac…

Description

Composition :
100% stevia rebaudiana, en feuilles ou poudre

Partie utilisée :
Feuilles

Le stevia est un petit buisson de la famille des chrysanthéidés. Son nom botanique est Stevia rebaudania (Bert.). Egalement nommée herbe douce, la plante est originaire d’Amérique du Sud. Cette plante décrite pour la première fois en 1887 par le botaniste Antonio Bertoni pousse dans la région montagneuse d’Amambai, à la frontière entre le Brésil et le Paraguay. Sa composante principale, les stéviocides, est dans sa forme pure environ 300 fois plus douce que le sucre. Les Indiens Guarani utilisaient déjà le stevia à l’époque précolombienne pour sucrer leurs mets ou leurs tisanes (p.ex. le Lapacho). Ils appelaient la plante „ka’a-he’e“, ce qui signifie herbe douce, feuille de miel ou littéralement „doux bonheur“. Le stevia est également utilisé depuis longtemps au Japon et en Amérique pour édulcorer mets et boissons, comme p. ex. le thé vert. Plusieurs études réalisées notamment au Japon, démontrent que le stevia ne possède pas d’effets secondaires. Le stevia contient de nombreuses substances nutritives mais pratiquement pas de calories. Il n’endommage pas les dents, n’a pas d’influence sur le taux de glycémie lors de diabète mellitus. Au contraire le stevia peut avoir une influence positive sur cette maladie, grâce aux substances telles que le beyaran, le diterpène, le kauran, le klérodan et le labdan, qui forment un adjuvant contre l‘augmentation du taux de glycémie. Les peuples indigènes font l’éloge de son effet positif sur le diabète, la pression sanguine trop haute et les infections. 1gr de poudre composée de stéviosides à 91% correspond à environ 250gr de sucre. La poudre verte de stevia est obtenue par simple mouture des feuilles. Celles-ci sont d’abord séchées et peuvent ensuite être utilisées directement ou sous forme de poudre. Sous cette forme le stevia contient environ 10% de stéviocides et est 15 fois plus doux que le sucre. Les feuilles sont riches en éléments de trace naturels tels que fer, silice, cobalt, manganèse, calcium, magnésium, sélène, étain et zinc. Elles contiennent également de la vitamine c, du béta-carotène, du niacin, du thiamin et de la riboflavine. Le stevia garde ses propriétés dans les aliments acides ainsi que dans les boissons chaudes ou froides. Il garde également sa saveur lors de l’échauffement, mais ne devrait pas être cuit afin d’éviter une altération de goût. On peut obtenir un extrait incolore à partir des feuilles, ce qui peut être utilisé comme édulcorant dans le chewing-gum ou le dentifrice. Particulièrement les enfants peuvent satisfaire leur „besoin“ en douceurs de cette façon en toute sécurité. Après la préparation de la tisane, les feuilles peuvent être posées sur le visage ou les paupières, où leur propriété raffermissante est visible. Une efficacité également démontrée lors de psoriasis ou d’eczéma. Pourquoi alors ne parle-t-on ou n’écrit-on pas plus sur le stevia? La bureaucratie des organisations nationales et internationales SFC et FDA (Food and Drug Administration) a décidé que le stevia n’appartient pas à la catégorie des sucres ou des édulcorants, ce qui a découragé de nombreux distributeurs potentiels, qui ont simplement renoncé à cette entreprise. Lentement mais sûrement les barrières s’assouplissent et l’on commence à parler du stevia. L’industrie du sucre présente le prochain obstacle à franchir.

Préparation: ajouter de l’eau bouillante à une cuillère à thé de feuilles de stevia dans une tasse, la boisson est prête après 30 secondes. On peut laisser les feuilles dans la tisane ou les égoutter.

Posologie

Préparation: ajouter de l’eau bouillante à une cuillère à thé de feuilles de stevia dans une tasse, la boisson est prête après 30 secondes.

Imprimer