Aller au menu
Aller au contenu

KAWA KAWA
Piper methysticum

Indication

Stress, dépressions, insomnies...

Description

Composition :
Gélule, 100% Piper methysticum rhizoma

Partie utilisée :
Petites racines

Cette variété de poivre a fait couler beaucoup d’encre tout au long des siècles passés. Le navigateur et explorateur anglais James Cook a longuement observé et décrit les effets de la plante sur les Polynésiens. Les plants de poivre ont de tout temps fasciné les hommes. Les Grecs et les Romains de l’Antiquité importaient déjà les fruits du poivrier (Piper nigrum) d’Inde. Selon son degré de maturité, le fruit est vert, blanc ou noir. Par contre, le poivre de Cayenne décrit plus haut ne fait pas partie de cette espèce végétale, de même que le poivre rose qui est le fruit de l’arbre de bétel tropical. Le kawa ou kava-kava (kawa kawa) est une plante originaire du Pacifique occidental. Il est connu sous les noms de 'awa à Hawaii, de 'ava aux Samoa et de yaqona aux Fidji. Apparenté au poivre, ce que confirme son goût, son nom scientifique est Piper methysticum. Il atteint jusqu’à 40 m de haut, est peu ramifié et a de grosses feuilles rondes en forme de cœur d’un diamètre pouvant aller jusqu’à 20 cm. Si la plante produit des fleurs, elle se multiplie exclusivement de manière végétative ou par une mise en culture artificielle. L’arbuste produit de fortes racines qui sont consommées par les habitants des îles du Pacifique sous forme d’une boisson enivrante. Traditionnellement, la racine est mâchée puis recrachée avec de la salive dans un récipient; on y ajoute de l’eau chaude puis on filtre la mixture qui est ensuite partagée entre tous les convives. Si l’on boit environ 2 dl de ce breuvage, on ressent alors une sensation de bien-être. Si l’on en boit plus, on sombre dans un sommeil très reposant. En revanche, de trop fortes quantités peuvent irriter certaines personnes et les rendre agressives. Tout cela est dû à des substances comme la cawaïne, la cawalactone, la méthysticine, la jangonine, la dihydrocawaïne et la dihydrométhysticine. Celles-ci possèdent des propriétés neurosédatives, relaxant les muscles, décrispantes, anti-inflammatoires et analgésiques. On attribue au kawa-kawa des vertus aphrodisiaques. Le mode d’action exact de la cawalactone n’a pas pu être encore entièrement élucidé. Cependant, des études toxicologiques montrent que le kawa-kawa n’occasionne aucun effet secondaire et pris modérément pendant trois mois maximum, il peut constituer une alternative aux antidépresseurs.

Imprimer