Aller au menu
Aller au contenu

KANUKA
Kunzea ericoides

Indication

Troubles rhumatismaux, fragilité des tissus conjonctifs, varices, acné, peau mal cicatrisée, convalescence, bronchite, angoisse, léthargie, etc. anti-rhumatismale, anti-allergénique, anti-inflammatoire, calmante, action semblable à celle des corticoïdes, stimule l’activité du cortex des glandes surrénales, etc.

Description

Composition :
Huille essentielle 100% pur

Partie utilisée :
Feuille - fleurs

Tout comme l’huile de l’arbre à thé australien, les quatre "huiles de l’arbre à thé" décrites ci-dessous n’ont aucun rapport avec le plant de thé à partir duquel on fabrique habituellement du thé noir ou vert. L’histoire qui se raconte autour du nom "arbre à thé" est quasiment identique à celle de l’arbre à thé australien. Les Maoris et les habitants occidentaux de la Nouvelle-Zélande affirment que le Manuka et le Kanuka étaient les "véritables arbres à thé" du capitaine Cook. De fait, ils se complètent à merveille. Mais le Niaouli et le Cajeput ont également été préparés comme des thés aromatiques. Ils sont en effet semblables mais leur action est spécifique. Tous peuvent être mélangés avec l’arbre à thé australien ou combinés les uns avec les autres. Ruth von Braunschweig, aromathérapeuthe que j’ai connue en Allemagne, a donné une conférence intéressante au sujet de ces huiles d’arbre à thé très actives. Je devais y apprendre beaucoup de choses nouvelles et elle m’a en outre confirmé ce que je savais déjà. Elle a également écrit un ouvrage sur les huiles d’arbre à thé. Les éditions sanamin-Verlag vous fourniront d’ailleurs de plus amples informations sur ce titre. Je souhaite néanmoins vous résumer brièvement les actions de ces huiles.

Au cas où vous ne trouveriez pas ces huiles volatiles dans le commerce, vous pouvez utiliser les produits suivants à la place du :

Manuka - la myrrhe (Commiphora myrrha/molmol)

Kanuka - l’aiguille de pin sylvestre (Pinus sylvestris)

En outre, vous pouvez très bien associer les huiles d’arbre à thé avec de la véritable lavande (Lavandula angustifolia, L. officinalis, L. vera). Mais celle-ci atténue leur caractère médicinal.

Cette association a une action calmante, décontractante, relaxante, améliore l’état d’esprit. Elle favorise la circulation sanguine, aide la peau à cicatriser, la régénère et a une action anti-inflammatoire, etc.

Palmarosa (Cymbopogon martini ou motia) permet à la peau de tolérer encore mieux l’huile de l’arbre à thé et constitue une huile idéale pour les peaux sensibles.

Son action permet de rééquilibrer le système nerveux et le cycle cardiaque, élimine le stress, est calmante et décontractante, et ça sans se fatiguer. L’huile de l’arbre à thé est également efficace dans la thérapie faisant appel à des champignons.

Posologie

Voir desous

Imprimer