Aller au menu
Aller au contenu

EPHEDRA
Ephedra sinica / vulgaris

Indication

Allergie, asthme des bronches, bronchite, enrouement, faiblesse de la circulation, fièvre, inflammation des glandes lymphatiques, rhume des foins, sinusite, toux (sèche), urticaire ...

Description

Composition :
Gélule, 100% Ephedra sinica/vulgaris herba

Partie utilisée :
Toute la plante

Diverses espèces d'ephèdre étaient déjà utilisées dans la Chine ancienne contre les affections ci-dessus, on l'appelait alors Ma-huang. Plus tard, d'autres espèces d'Asie et d'Europe ont servi de manière identique. L'ephèdre est un arbrisseau vivace, ressemblant à un très petit genêt, entre 30-50 cm de haut. En automne, on récolte les jeunes rameaux fins, parce que c'est là que ses substances actives sont le plus efficaces. On les sèche rapidement à l'air. L'éphédrine, un alcaloïde, stimule le système nerveux sympathique, c'est un excellent antispasmodique/dilatateur des bronches, réducteur des crises d'asthme. A long terme, l'éphédrine peut réduire les crises d'asthme, mais aussi les bronchites et la coqueluche. Dilatateur des vaisseaux coronaires, il normalise la pression sanguine après une maladie infectieuse; c'est un antiallergique proche de l'amphétamine, puissant et rapide, indiqué contre le rhume des foins, l'urticaire, certains oedèmes et eczémas. Son action est agréable car stimulante, et régulatrice de l'équilibre corps-psychisme. Certains peuples l'utilisent comme aphrodisiaque. Un surdosage peut provoquer des palpitations cardiaques.

Attention: les patients sous inhibiteurs MAO ou antidépresseurs ne peuvent pas prendre l'ephèdre, qui est également à proscrire en cas d'hypertension grave, thrombose coronaire et de glaucome.

Imprimer