Aller au menu
Aller au contenu

BOUGIES D'OREILLES - 耳燭
Candela auricolarum

Indication

Les peuples primitifs utilisaient surtout les BOUGIES AURICULAIRES comme aide en cas de : sensation d’oppression cérébrale, bourdonnement d’oreilles, sifflements d’oreilles, douleurs d’oreilles, tinnitus, otalgies, inflammations d’oreille bénignes, faiblesses d’audition aiguës et dues à l’âge, chute de la capacité auditive, migraines, maux de têtes, sinusite, rhumes de cerveau, problèmes ou inflammations des sinus, toux, troubles de la circulation sanguine de l’oreille, ainsi qu’en cas de stimulation du métabolisme et de la circulation lymphatique. En Extrême-Orient, les bougies ont également été utilisées pour vitaliser la circulation des flux énergétiques dans l’oreille et le cerveau. Aide l’hygiène générale de l’oreille.

Description

Composition :
Coton + cire d’abeille naturelle

Partie utilisée :
Coton + cire d’abeille naturelle

La BOUGIE AURICULAIRE est une ancienne méthode thérapeutique naturelle des premiers habitants d’Amérique du Nord et d’Amérique Centrale ainsi que des Indonésiens. Cette méthode a été enrichie avec du coton pur non blanchi, de la cire d’abeille naturelle, de la propolis et selon les variétés et de domaine d’application, avec différentes herbes et fabriquée exclusivement à la main. Chaque famille de ces peuples primitifs possède ses propres formules de mélange de plantes. Je me suis efforcé d’étudier et de fabriquer ces anciennes recettes de tous ces peuples vivant en harmonie avec la nature. Ainsi sont nées mes différentes sortes de BOUGIES AURICULAIRES. J’ai accordé beaucoup d’importance à ce que les bougies soient fabriquées à la main et exclusivement avec des produits naturels tels que la cire d’abeille naturelle provenant d’exploitations apicoles biologiques, de coton non blanchi et de plantes de culture biologique (sans substances auxiliaires ni paraffine synthétiques ni papier d’aluminium). Tous les BOUGIES AURICULAIRES sont marquées par un numéro de lot. Cela représente une partie de l’assurance qualité. En effet, grâce à ce numéro, chaque composante de la bougie peut être suivie à tous moments pendant sa production. Vous avez ainsi la garantie d’avoir une bougie d’une qualité toujours égale et qui ne goutte pas. Le succès de la bougie auriculaire était autrefois incontesté et même aujourd’hui, la plupart des clients se sentent mieux dès la première application et surtout plus libres dans leur tête. Les peuples primitifs utilisaient surtout les BOUGIES AURICULAIRES comme aide en cas de :

sensation d’oppression cérébrale, bourdonnement d’oreilles, sifflements d’oreilles, douleurs d’oreilles, tinnitus, otalgies, inflammations d’oreille bénignes, faiblesses d’audition aiguës et dues à l’âge, chute de la capacité auditive, migraines, maux de têtes, sinusite, rhumes de cerveau, problèmes ou inflammations des sinus, toux, troubles de la circulation sanguine de l’oreille, ainsi qu’en cas de stimulation du métabolisme et de la circulation lymphatique. En Extrême-Orient, les bougies ont également été utilisées pour vitaliser la circulation des flux énergétiques dans l’oreille et le cerveau. Aide l’hygiène générale de l’oreille.

Le principe d’action de la BOUGIE AURICULAIRE est d’une part la chaleur qui se réfléchit à l’intérieur de l’oreille et ainsi favorise la circulation sanguine, le système immunitaire et la lymphe. D’autre part, la combustion de la bougie entraîne un équilibrage de la pression des sinus. L’effet de cheminée et la chaleur favorisent l’élimination des impuretés et des dépôts et permettent de diminuer et de rééquilibrer la sensation de tête lourde. On garde ainsi les idées claires. L’effet de cheminée crée une dépression qui déclenche une légère vibration sur le tympan. Les osselets auriculaires, le marteau, l’étrier et l’enclume, bougent légèrement, ce qui favorise l’élasticité musculaire. Par conséquent, les audiofréquences sont bien mieux transmises au limaçon interne de l’oreille et l’audition améliorée. La plupart des personnes le ressentent d’ailleurs dès la première application. Ces vibrations et cette dépression peuvent avoir un effet sur l’équilibre : c’est pourquoi les BOUGIES AURICULAIRES doivent toujours être utilisées dans les deux oreilles. Nous nous sentons mieux à nouveau et les sujets de discordes trouvent une solution. Les BOUGIES AURICULAIRES constituent la ligne Yin de l’oreille et peuvent par-là même renforcer le système immunitaire. Toute la région du pharynx est influencée de manière positive et même renforcée selon les substances végétales utilisées, par l’intermédiaire de la trompe d’Eustache. Les diverses plantes médicinales peuvent stimuler le flux sécrétoire ou protéger les zones irritées. En ajoutant des plantes spécifiques, on obtient une action calmante ou revitalisante. Cela permet d’aider le système immunitaire, de stabiliser l’organe d’équilibre et de transmettre de plus fortes stimulations au tympan. Les BOUGIES AURICULAIRES permettent d’atteindre les plus fortes intensités suite à un massage d’acupuncture de l’oreille.

L’utilisation des BOUGIES AURICULAIRES est extrêmement simple. Après avoir suivi une consultation de base chez des thérapeutes en cabinet, vous pouvez également les utiliser chez vous sans hésitation. Pour une utilisation réussie, les BOUGIES AURICULAIRES doivent être utilisées au début deux fois par semaine (en principe, toujours dans les deux oreilles).

Il existe six sortes de BOUGIES AURICULAIRES spécifiques qui, selon les plantes utilisées, peuvent produire des effets différents et avoir une action de soutien.

NATURE : Action très douce, utilisable pour l’hygiène de l’oreille, les terrains allergiques et en prophylaxie.

AUX HERBES : Sifflements d’oreilles, désintoxication et activation de la circulation lymphatique, augmentation de la circulation sanguine et des flux énergétiques ainsi que renforcement du système immunitaire, faiblesses auditives aiguës et dues à l’âge, maux de tête et troubles de la pression interne, migraines, massage d’acupuncture de l’oreille.

HERBES SUEDOISES : Le mélange d’herbes suédoises maintes fois éprouvé produit une action plus forte que le mélange à base d’herbes.

YIN-YANG : Grâce aux fleurs de plantes spécifiques, effet sédatif, indiqué pour les troubles de l’équilibre, sensation de tête lourde, diminution du stress, ennui, post-cures, prophylaxie, massage d’acupuncture de l’oreille, effet également très doux (sentir à la deuxième bougie).

THYMEUCALE : Toux, enrouement, asthme, rhumes de cerveau, bronchite (en alternance avec la bougie à l’ail), refroidissement des voies respiratoires (sentir à la deuxième bougie).

AIL : Foyer inflammatoire dans la région de l’oreille, des mâchoires et des sinus, inflammation des amygdales, angine, sinusite, hygiène de l’oreille insuffisant.

Les 6 sortes de bougies existent en deux diamètres différents : 6 mm pour les conduits auditifs petits et normaux et 8 mm pour les conduits un peu plus larges.

Indication : L’utilisation des bougies auriculaires ne remplace pas l’action d’un médecin dans les cas aigus et ne doit jamais empêcher d’aller consulter.

Utilisation : Après avoir nettoyé et légèrement massé l’oreille avec une crème énergétique de qualité, allumer la BOUGIE AURICULAIRE. Ne pas l’introduire trop profondément dans l’oreille. Elle doit être bien positionnée dans le conduit auditif et se consumer tout autour; ce n’est qu’alors que l’effet de cheminée peut apparaître. Veillez à ce que la BOUGIE AURICULAIRE soit bien mise à la verticale dans l’oreille. Vous pouvez vous couvrir la tête avec un linge fin. La BOUGIE AURICULAIRE doit être tenue par une autre personne. Retirer les cendres avec des coupe-mèches (ou avec des pinces pour boules à thé). On maintient ainsi l’effet de cheminée et aucune cendre ne tombe dans l’oreille. Laisser brûler la bougie sur une longueur d’environ 2 à 3 cm par rapport à la main qui tient la bougie. Puis sortir la BOUGIE AURICULAIRE et l’éteindre dans un récipient d’eau prévu à cet effet. Enlever éventuellement des poussières d’herbes ou de fumée condensées avec un petit cure-oreille (ne pas utiliser de Cotons-Tiges). Masser rapidement avec une crème énergétique de qualité. En principe, les deux oreilles doivent toujours être traitées ensemble une à deux fois par semaine. Après cinq à dix traitements, vous serez surpris par l’action bénéfique des bougies.

Informez-vous auprès de vos thérapeutes sur les détails de leur application. Par ailleurs, des livres ont été édités sur la thérapie par bougie auriculaire. Les éditions Sanamin-Verlag vous renseigneront sur les titres de ces ouvrages. Leur numéro de téléphone est indiqué sur la première page de couverture.

Posologie

Voir ci-dessus

Imprimer