Aller au menu
Aller au contenu

RAIFORT - 辣根
Armoracia rusticana

Indication

Infections (antibiotique naturel), bronchite, cystite et inflammation rénale, grippe (influenza), infections grippales, toux, rhume, problèmes digestifs, champignons pathogènes pour l’homme, troubles de l’estomac et des intestins …

Description

Composition :
100% armoracia rusticana radix

Partie utilisée :
Racine

Le raifort (armoracia rusticana) appartient à la famille des crucifères (brassicaceae). En Bavière, on le nomme cran et dans tout l’espace germanophone il se nomme racine mordante car il mord et brûle le nez lorsqu’on le mange. A l’origine, le raifort vient de l’Europe du Sud et il est déjà mentionné dans des livres de plantes de la Grèce ancienne datant d’il y a 3000 ans. Chez nous, cette plante résiste à l’hiver jusqu’à -50°C. Cette plante verte meurt en automne et une racine pivotante verticale d’une longueur de 30 à 40 cm et d’un diamètre de 4 à 6 cm hiberne dans le sol. La racine fraîche se trouve dans les rayons de nombreux magasins. Au moyen-âge, le raifort a été utilisé contre de nombreuses maladies. Jusqu’à il y a peu de temps, la racine de raifort n’a pas joué un grand rôle dans la médecine traditionnelle. Pendant la période que j’ai passée chez le Dr. hc. Alfred Vogel, il ne cessait de faire l’éloge des caractéristiques anti-inflammatoires et m’a conseillé de toujours avoir en réserve une teinture avec des extraits de raifort frais ou de faire mariner du raifort dans de l’huile. Un autre conseil : mélangez du raifort râpé avec la même quantité de miel et mangez-en chaque jour un peu. Cela est facile à faire. Lorsque vous consommez de grandes quantités de raifort, cela peut causer de légères irritations de l’estomac, de l’intestin et des reins et provoquer des diarrhées mêlées à du sang ou des vomissements. Il faut alors diminuer la dose. Le raifort frais râpé peut provoquer une sensation de brûlure dans le nez et la bouche, sinon le raifort n’a pas d’effets secondaires. Lorsque vous posez le raifort en paquet sur la poitrine, il atténue l’asthme, mais il peut irriter la peau et causer des rougeurs. La teinture est également adaptée pour être enduite et agir contre la goutte et les rhumatismes. Le raifort est récolté de septembre à février.

Depuis peu, on a prouvé que le raifort contenait des substances actives antibiotiques et étant donné que les antibiotiques habituels produisent de moins en moins d’effet, les médecins naturopathes utilisent de plus en plus le raifort car ils ont reconnu l’effet antibiotique, agissant contre la toux, stimulant pour la circulation sanguine et préventif contre le cancer.

La racine de raifort contient de nombreux éléments végétaux, entre autres le glycoside d’huile de moutarde (glucosinolate) qu’elle produit pour se protéger. Le glycoside d’huile de moutarde constitue une aide importante pour lutter contre les agents pathogènes bactériens et possède un effet antibactérien très efficace. Une étude de la clinique de l’université de Freiburg a pu le prouver. Selon une autre étude menée par le professeur Stephan Pleschka de l’institut de médecine virale de l’université de Giessen, la prolifération du virus de l’influenza est empêchée à environ 90 % par l’huile de moutarde provenant du raifort. Les infections de streptocoques et de staphylocoques ont également été atténuées et leurs toxines neutralisées comme cela avait déjà été constaté lors des examens de l’institut d’hygiène de Giessen en 1963. Les huiles de moutarde du raifort se concentrent surtout dans la vessie et les poumons et constituent donc une alternative efficace et bien tolérée aux antibiotiques habituels tout particulièrement pour les infections des voies respiratoires et des voies urinaires. En 2006, une étude réalisée auprès de plus de 850 enfants et adolescents a montré que le raifort équivalait à un antibiotique habituel, de plus il était beaucoup mieux supporté que ceux-ci. Ce qui est important, c’est qu’aucune résistance contre les substances actives du raifort ne se développe. Elles agissent également aussi bien que les antibiotiques en cas de sinusite aigue, de sinusite, de rhume, de bronchite aigue et de cystite aigue, mais sans avoir d’effets secondaires. Elles contiennent des quantités considérables de natrium, de potassium, de calcium et de phosphore, de vitamine C ainsi que d’enzyme de peroxydase. Cet enzyme aide le corps à se libérer des toxines.

Contre-indication : le raifort n’est pas adapté aux patients qui ont un ulcère à l’estomac ou des problèmes de thyroïde.

Pendant tout l’hiver, râpez un peu de raifort dans la salade et vous serez moins enrhumé ! Idéal également en combinaison avec la capucine.

Posologie

Voir le texte ci-dessus ou 3-6 gélules par jour avec beaucoup d’eau

Imprimer