Aller au menu
Aller au contenu

ALOE VERA - 庫拉索蘆薈
Aloe vera

Indication

En gélules : constipation, troubles intestinaux. en jus : estomac, faiblesses immunitaires, allergies, revitalisant, acné, eczéma, psoriasis, névrodermite, coups de soleil, brûlures, mycoses, hémorroïdes…

Description

Composition :
Gélules 100% Aloe vera barbadensis - 250mg/gélule

Partie utilisée :
Feuilles

Les botanistes différencient environ 300 espèces appartenant à la famille de l’aloè.

L’aloe était déjà connue au temps des Egyptiens en tant que remède et était surnommée « le sang des Dieux ». Chez les Mayas, elle était considérée comme « source de jeunesse ». On dit que Cléopâtre avait l’habitude d’utiliser l’aloe pour soigner sa peau. Les soldats d’Alexandre Le Grand l’utilisaient pour soigner les blessures. Les médecins grecs comme Hippocrate ou Dioscoride s’en servaient lorsqu’une plaie cicatrisait mal, contre la chute des cheveux et contre les crampes incessantes d’estomac. En Russie, l’aloe est encore perçue aujourd’hui comme un élixir d’amour. Les feuilles d’aloe contiennent un gel hydratant avec plus de 160 substances comme les enzyme, les vitamines, les sels minéraux, les bioflavonoïdes, les glucides, les acides aminés et beaucoup de substances végétales secondaires qui lissent la peau et qui sont chéris par les industries cosmétiques. Par substances végétales secondaires on entend substances qui ne font pas partie des catégories de vitamines, sels minéraux, des thermiques de charbon ou des graisses ; on y retrouve donc la saponine, le tannin, catechine, acides aminés, acides tannés, acides salicyliques et huiles essentielles. Ces substances portent d’ailleurs très injustement le terme « secondaire » car leur synergie peut apporter énormément à notre corps. Elles agissent en tant qu’antibiotique, anti-cancérigène et anti-oxydant ; cela signifie qu’elles luttent contre les bactéries et renforcent notre système immunitaire. Cette plante désertique peut prévenir les maladies occidentales. Elle agit en tant qu’épurateur, aide à la bonne circulation du sang, renforce le système immunitaire et peut faire disparaître les crampes d’estomac et les constipations, ( surtout l’aloïne – en extrait séché – contenue en gélule ) et redonne la vitalité perdue. L’aloe a été plantée pour traiter les mycoses et a été un véritable succès quant au traitement du diabète lié à l’âge. Des effets bénéfiques ont également été constatés contre l’acné, le psoriasis, l’eczéma et la névrodermite, car les substances contenues dans l’aloe agissent en tant qu’anti-inflammatoire. Le jus d’aloe permet de combattre les mycoses des zones vaginales et les hémorroïdes peuvent être soulagées. La chimiothérapie est orientée dans ce sens là : tuer les cellules malades où les anticorps sont détruits. Ne serait-il pas mieux de favoriser le développement des anticorps que les cellules malades, de leur côté, détruisent ? La résistance immunitaire naturelle se construit tout d’abord au niveau de l’intestin : l’aloe permet d’y contribuer. En bref, l’aloe renforce tout l’organisme et contribue à la régénération corporelle. Pour un usage à court terme aucun effet secondaire n’est constaté ; après une consommation à long terme, une perte d’électrolyte, notamment de potassium peut apparaître. Pendant la phase d’épuration, l’urine peut devenir rougeâtre mais cela ne présente aucun risque. Pendant la grossesse, l’aloe ne doit pas être consommée à cause des risques de fausse-couche ; pendant l’allaitement, la plante ne peut être consommée qu’en petite quantité.

Posologie

1-3 gélules par jour avec beaucoup d’eau.

Imprimer