Aller au menu
Aller au contenu

MARRON D’INDE - 欧洲七叶树
Aesculus hippocastanum

Indication

Commotion cérébrale, contusion, couperose, crampes surales, effusion de sang (hématomes), embolie, hémorroïdes (circulation du sang), inflammations intestinales, oedèmes, thrombose, troubles de la circulation véneuse, varices, inflammation et stase veineuse, ulcères veineux ...

Description

Composition :
Gélule, 100% Aesculus hippocastanum

Partie utilisée :
Semences brunes

Le marronnier peut atteindre jusqu'à 30 mètres et son tronc mesurer un diamètre de 4,5 mètres. Certains arbres sont vieux de plus de 2000 ans. Ils ornent et ombragent de nombreux parcs et terrasses, et leurs fruits dans leurs bogues sont cueillis par les enfants. En phytothérapie, on utilise les graines de marron et parfois les fruits, traités de manière spéciale, pour en extraire les substances qui stimulent la circulation. Ils contiennent: esculine, rutine, quércétine, flavones, triter-pène-saponines, adénosines et amers. Ces principes actifs agissent sur la rapidité de la circulation sanguine, fortifient les veines et diminuent la perméabilité de ces dernières, renforcent le tonus des parois veineuses, diminuent les oedèmes et stase sanguines et sont hémostatiques. Les oedèmes périvasculaires sont littéralement résorbés vers l'intérieur des capillaires, à cause de l'élévation de la pression oncotonique. Il est conseillé de combiner le marron d'Inde avec l'hamamélis (fortifie les parois veineuses) et la levure de bière, à cause de son complexe vitaminique B. On ne peut pas totalement exclure une aggravation, en début du traitement, mais il s'agit d'un signe de guérison. En cas de fortes douleurs, réduire le dosage. Le marron d'Inde ne convient pas pour la préparation des tisanes.

Posologie

3-6 gélules par jour avec beaucoup d’eau
220 mg/gélule

Imprimer