Aller au menu
Aller au contenu

CIMICIFUGA
Actea racemosa - Cimicifuga racemosa

Indication

Problèmes liés à la ménopause, manque d’oestrogènes, état dépressif, syndrôme prémenstruel, saignements intermédiaires, bouffées de chaleur, irritabilité, vertiges, maux de tête….

Description

Composition :
100% Actea racemosa

Partie utilisée :
Racines

En Europe, la cimicifuga (de 1 à 2 mètres de haut) est connue par les indiens en tant que plante curative. Les racines sont coupées en tranches et séchées au soleil. Au 19ème siècle, grâce à leurs effets curatifs, l’utilisation de ces racines est intégrée à la phytothérapie européenne, et depuis, il est impossible d’en faire abstraction dans les soins consacrés à la femme car la cimicifuga aide à combattre les syndrômes prémenstruels et les difficultés liées à la ménopause. Cette plante a également un effet positif sur les troubles neurovégétatifs. Cette plante est utilisée depuis longtemps en tant qu’alternative à un traitement d’hormones de substitution lors de la ménopause. Son contenu comme Acteine, cimicifugoside, cimicifugine semble avoir un effet oestrogénique qui n’a cependant pas encore pu être prouvé. Combinée à la cytisine, acide de isoferula, - palmitine, - salycilique, - méthanoïque, et acides de beurre, tanin, saponine et racemosine, elle permets d’alléger les troubles indiqués ci-dessus. Entretemps, des recherches scientifiques ont permis de démontrer que les syndrômes prémenstruels et les difficultés liées à la ménopause peuvent être atténués à 80%. Avec le gattilier, de bons résultats ont également été constatés pour les soucis menstruels. La médecine chinoise traditionnelle classe la cimicifuga dans la catégorie des plantes fraîches et douces. Chez les indiens d’Amérique du Nord, ces racines permettaient également d’avoir les nerfs plus solides. Une action stimulante sur les organes sexuels de la femme a également été constatée. De bons résultats ont aussi été remarqués sur les inflammations articulaires comme l’arthrite et la sciatique, mais également sur le bourdonnement d’oreilles, les otites et les inflammations de l’utérus, des ovaires, de la trompe de Fallope. La cimicifuga peut, sans aucun doute, être pris sur une longue durée. Prise en synergie combinée à d’autres plantes, par exemple la sauge, cette racine a beaucoup de qualités.

Imprimer