Aller au menu
Aller au contenu

Pb - Plomb

Le plomb est un cation de préférence bivalent (appartenant à un groupe comprenant silicium, germanium et étain) dont l'omniprésence dans l'environnement représente une source redoutable de saturnisme.

Sources de l'intoxication: - Pollution industrielle (plus de 200000 tonnes par an en France) - L'utilisation de plomb tétraéthyle comme anti-détonnant dans les carburants automobiles (pendant des décennies) - Fumée de tabac (l'arsénate de plomb sert d'insecticide sur les plants de tabac) - Consommation des abats d'animaux sous forme de pâtés et saucisses industriels - L'eau potable non calcaire, plus "acide" que l'eau "dure", et qui attaque les conduites et les réservoirs de plomb, de construction ancienne - Fabrication artisanale de céramique et d'émaux - Peinture murale dans les immeubles anciens - Boîtes de conserve soudées à l'étain.

Une récente enquête aux USA montre que 70 % des enfants en état de retard scolaire présentent une plombémie supérieure à la moyenne! D'autre part, un jeune américain sur 9 âgé de moins de 6 ans est porteur d'une plombémie élevée. En France, une étude a mis en évidence que l'enfant pendant sa vie utérine n'est pas totalement à l'abri d'une éventuelle intoxication au plomb. Ces enfants ont été suivi jusqu'à leur scolarisation où il a été possible de corréler le dosage du plomb dans le cheveu à la naissance et retard scolaire par rapport à ceux qui n'avaient pas de dosage élevé. (Etude de l'INSERM, sept 1992, sur le dosage du plomb dans le cheveu de 110 femmes et de leur bébé).

Symptômes d'intoxication: - Saturnisme - Troubles neuro-psychiques par inhibition chimique au niveau de la transmission neuro-musculaire, puis de la transmission synaptique et enfin des neurones centraux avec dépressions - Troubles de la mémoire et de la concentration, céphalées, excitation, agitation, insomnies, cauchemars, hallucinations - Atteintes périphériques avec douleurs articulaires. - Trouble du transit, douleurs abdominales - Atteinte de l'hématopoïèse.

Dosage: des proporphyrines érythrocytaires, de l'acide delta-amino-lévulinique, urinaire, plombémie et dosage du cheveu pour révéler une intoxication longue et insidieuse.

Thérapie: par chélation, par un apport augmenté en calcium en phosphore, en vitamines C, B6, acide folique, nicotinamide, vitamine E et acides aminés soufrés. N. B. attention à la vitamine D qui favorise la fixation du plomb!

Imprimer