Aller au menu
Aller au contenu

Li - Lithium

Le lithium est un métal donnant un cation monovalent Li+. C'est le plus léger de tous les métaux (densité 0,55). Il est soluble dans l'eau, appartient aux métaux alcalins susceptibles de combinaisons variées, il s'unit facilement avec le brome (agent anti-nervosisme), se comporte comme solubilisant de l'acide urique.

Fonctions: Au niveau des échanges membranaires:

  • Les ions Li+ interviennent dans la transmission nerveuse au niveau des membranes synaptiques où ils entrent en compétition avec les ions K+ et Na+.
  • Ils inhibent la conversion membranaire de l'ATP en AMP cyclique en se substituant en partie aux ions Mg++ qui activent la réaction.

Au niveau de la régulation de l'hydratation de l'eau: Le lithium aurait une action antagoniste à l'hormone anti-diurétique. Au niveau thyroïdien: En inhibant la libération de la thyroxine par blocage de l'effet stimulant de la TSH; ceci expliquerait l'apparition de goître chez 3 % des patients traités par lithium.

Dans le métabolisme glucidique: A fortes doses, le lithium intervient en perturbant l'activité de l'hexo-kinase et de la pyruvate-kinase, et en interférant dans la synthèse du glycogène.

Dans le métabolisme lipidique: En freinant la fonction thyroïdienne, le lithium diminue la lipolyse et favorise la constitution de réserves lipidiques; chez le rat, il stimule le métabolisme des triglicérides.

Indications:

En doses pondérales: - Dans les maniaco-dépressions (de l'ordre de ± 500mg/jour)

- En chimiothérapie (action antinéoplasie)

En doses catalytiques (2000 mg/litre, 2-6 ml/jour, soit de 4 à 12 mg/jour):

  • Anxiété, instabilité émotionnelle - Tendances dépressives - Troubles neuro-végétatifs

- Insomnie des anxieux - Syndrome musculaire douloureux par tension musculaire - Etats d'aboulie - Névrose - Dermatose - Anti-sénescent masculin et féminin (favorise l'action des autres oligo-éléments).

Imprimer