Aller au menu
Aller au contenu

I - Iode

Ce métalloïde halogène participe à l'élaboration des hormones thyroïdiennes (dont il est le principal constituant) et à l'activité du métabolisme basique de l'organisme; la compétence immédiate de l'iode impose de rechercher les dysthyroïdes à iodémie élevée, seule contre-indication à son administration répétée, même à doses catalytiques.

Fonctions: (liées étroitement à la thyroïde)

  • Métabolisme calcique osseux - Maturation du cortex cérébral
  • Ensemble des glandes endocrines
  • Dans le fonctionnement neuro-musculaire (augmentation de l'excitabilité)
  • Dans le dynamisme cardio-vasculaire (augmentation du débit cardiaque)
  • Les téguments et phanères - Le métabolisme glucidique, lipidique, protéique

Indications:

  • Syndrome pré-Basedow fonctionnel ou organique - Troubles de la cinquantaine
  • Rhumatisme, arthritisme - En pédiatrie, il améliore le lymphatisme, les troubles de croissance et les défenses dans les affections à virus.

Aliments riches en iode: poisson, fruits de mer, algues et viande.

Le sel (souvent enrichi d'iode) est une source que beaucoup de gens devrait éviter.

Apport quotidien recommandé: 150 mg

Imprimer