Aller au menu
Aller au contenu

Cr - Chrome

Précédant le manganèse dans la classification périodique, ce métal s'apparente plutôt au molybdène et au tungstène.

Fonctions: Dans le métabolisme des glucides

Le chrome se lie à l'insuline pour former un complexe permettant son transport jusqu'aux récepteurs cellulaires. Il agit donc sur le F.T.G. Un déficit en chrome diminue la tolérance au glucose et augmente l'insulinémie. Un supplément renverse le mécanisme. Chez les diabétiques on a montré par plusieurs travaux que le F.T.G est amélioré par un supplément en chrome. Il se produit une transformation du chrome trivalent oxydé fixé au F.T.G en une forme organique utilisable au niveau membranaire. Son déficit chez le diabétique insulino-dépendant F.T.G. serait dû à la perte de la capacité de passage du chrome.

Dans le métabolisme des lipides

Un déficit en chrome augmente le taux d'acides gras libres, de triglycérides et de cholestérol dans le sang. Inversement, un apport en chrome diminue le cholestérol total et augmente les fractions HDL - cholestérol - dans le sang périphérique.

Chez l'homme, lorsqu'il existe une athérosclérose, le taux de chrome du sérum et des tissus aortiques sont baissés. Une alimentation raffinée notamment une grande consommation de sucre blanc semble provoquer une fuite urinaire du chrome. La fuite urinaire est également aggravée par le stress, le sport, les inflammations, un excès d'apport protéique. L'action du chrome est favorisée par la présence de vitamine C, mais le fer semble être un antagoniste par compétition à sa résorption intestinale.

Dosage: La recherche et le dosage du chrome dans l'analyse du cheveu est un bon reflet statistique du risque athéromateux.

Indications: - Diabète - Risques athéro-hyperlipidiques - Obésité (réduction de la lipogenèse elle-même due à une diminution des taux d'insuline.)

Aliments riches en chrome: Levure de bière, foie, champignons, noix, oeufs, viande, céréales complètes.

Apport quotidien recommandé: 0,05 - 0,2 mg

Imprimer