Aller au menu
Aller au contenu

Al - Aluminium

C'est un métal toxique à forte dose, notamment lors de prescriptions prolongées de pansements digestifs contenant de l'hydroxyde d'aluminium (les argiles, silicates naturels associant aluminium et magnésium, sont mieux tolérés). Cet élément n'est pas considéré comme indispensable à la vie, et semble indésirable même aux faibles concentrations entraînées par la pollution de l'air. Il convient donc d'être très prudent sur les conceptions initiales de tolérance vis-à-vis de ce métal.

Cependant, l'apparition d'encéphalopathies liées à l'accumulation de phosphates d'aluminium à l'intérieur des neuroglias du S.N.C est de plus en plus contestée. Son absorption est favorisée par un régime pauvre en calcium et en phosphore. Sa présence favorise une intoxication par le fluorure de sodium (forme usuelle d'apport fluoré).

Un résultat élevé au bilan d’analyse des cheveux, en dehors de signes associés fréquemment, tel l'hyper-parathyroïdisme avec calcium bas, doit faire effectuer un prélèvement sur les poils pubiens, plus à l'abri d'une pollution éventuelle.

Thérapie:

La chélation sur le métal piégé semble impossible, et seuls les antagonistes sont utiles; il faut apporter calcium, magnésium et vitamine B6.

Eviter les emballages et ustensiles de cuisson en aluminium, les médicaments anti-acide, et la plupart des déodorants.

La généralisation des pots catalytiques, utilisant rhodium, platine et palladium fixés sur un substrat d'aluminium risque de poser certains problèmes .

Indications: Utilisé avec succès, en doses catalytiques (251,5 mg/l) dans les:

  • Troubles du sommeil
  • Troubles de la mémoire

- Retards scolaires

Imprimer